Guide de voyage Vienne

Guide de voyage Vienne


La Vienne occupe l’emplacement de l’ancienne dépression qui séparait le Massif central du Massif armoricain et qualifié de 'Seuil du Poitou'. Point de jonction entre le nord et le midi, elle se situe dans un couloir naturel qui conduit du Bassin Parisien au Bassin aquitain. Le relief est très peu marqué. La Vienne est l'un des principaux affluents de la Loire et traverse le département de la Vienne du sud au Nord.

Le Tourisme

Le département de la Vienne est un département rural, ne possédant ni d'accès à la mer, ni de montagne. C'est pourtant, avec 4,5 millions de visiteurs en 2010 le deuxième département touristique rural derrière la Dordogne. Cet attrait touristique est dû à la diversification de l'offre proposée, entre les parcs de loisirs (Futuroscope), animaliers (Vallée des Singes, Géants du Ciel, Île aux serpents), et le prestigieux patrimoine historique (Poitiers, Saint-Savin, Angles-sur-l'Anglin).
Bien ancré dans les terres, le département de la Vienne est une terre de contrastes, de frontière et d'échanges, marquée par l'histoire et dotée d'une belle nature.

De nombreux trésors architecturaux s’égrainent le long des routes du département: Angles-sur-l’Anglin, Charroux, Chauvigny, Saint Savin, abbayes, châteaux ou simples moulins.

Depuis 1987, le Parc du Futuroscope, situé au nord de Poitiers, regroupe sur 60 hectares un ensemble de spectacles et d’attractions dédiés aux nouvelles technologies et surtout à l'image.

Aux environs de Confolens, en suivant le cours paisible de la Charente vers Angoulème, prenez le temps de découvrir le charmant village de Charroux. Il a conservé son cachet médiéval et surtout un patrimoine religieux extraordinaire.

Le Parc de Blossac a été créé au XVIIIème siècle sur une ancienne nécropole gallo-romaine par le comte de Blossac, intendant du Poitou.
L'Espace Pierre Mendès France a ouvert ses portes à Poitiers en 1988. Son but est de promouvoir la culture scientifique, technique et industrielle.

Le Gastronomie

L'histoire de ce vignoble remonte à l'époque gallo-romaine, mais sa renommée s’étend vraiment au Moyen Age.
Exportés en Flandre, dans les pays riverains de la mer du Nord et jusqu'en Orient, les vins du Haut Poitou étaient même servis à la cour d'Angleterre à la fin du XVIIème siècle.