Guide de voyage Eure

Guide de voyage Eure


Le département tire son nom de l'Eure, rivière qui le traverse avant de rejoindre la Seine. Le département de l'Eure fait partie du Bassin parisien et consiste essentiellement en plateaux (campagnards ou bocagers) entaillés ou séparés par les vallées de la Seine et de plusieurs de ses affluents.

Géographie

Le département de l'Eure est un pays de plaines, divisé en 6 plateaux distincts, par les rivières qui le traverse en se dirigeant vers la Seine. C'est le plus boisé de tous les départements normands (forêts de Lyons, de Bord-Louviers, d'Évreux, de Conches, de Montfort, de Beaumont-le-Roger, de Breteuil etc.). L'Eure, c'est le visage tranquille de la Normandie, le charme discret, trait d'union entre les deux régions normandes, terre de transition entre l'océan et les terres, entre Paris et Rouen.

Tourisme

Traversée d'Est en Ouest par la Seine à laquelle viennent s'ajouter des rivières Sud-Nord, l'Eure est une "terre d'eau" : Promenades au bord du fleuve, bases nautiques et marais, vous apprécierez cette atmosphère. Et vous ne serez pas le premiers...

Les châteaux de Vascoeuil ou Gaillard, les abbayes du Bec Hallouin ou de Bonport en sont les nombreux témoignages.

L'Eure est aussi une terre d'art et de culture dont vous profiterez en visitant les nombreux musées, la fondation Claude Monet, le musée d'Evreux... C'est finalement une terre de dépaysement à une heure de Paris.

A 21 kilomètres au nord-ouest du Neubourg, niché au creux d'une vallée, le Bec-Hellouin est un petit village typiquement normand qui renferme une abbaye, témoin de son importance au Moyen Age en tant que foyer de culture et centre religieux.

Faisant partie du parc naturel régional des boucles de la Seine Normande, le Marais Vernier est un site protégé.
On distingue le marais ancien, qui date du XVIIème avec la digue des Hollandais et le marais moderne ou alluvionnaire, gagné au XIXème sur le lit du fleuve.

Gastronomie

Fondé au XVIIème siècle, le couvent des Ursulines d'Evreux avait pour mission l'éducation des jeunes filles de la ville.

En 1748, l'évêque Pierre de Rochechouard leur imposa de se cloîtrer. Les Ursulines se plaisaient à confectionner, pour satisfaire à un caprice gourmand, de délicieux petits gâteaux.
Ainsi est né le Caprice des Ursulines d'Evreux… Il est devenu la spécialité d'un chocolatier-pâtissier local, Jean-Marie Auzou.