Guide de voyage Doubs

Guide de voyage Doubs


Le département du Doubs tient son nom de la rivière éponyme. Le Doubs est limitrophe des départements du Jura, de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort, ainsi que des cantons suisses de Vaud, de Neuchâtel et du Jura.
Son point culminant est le Mont d'Or qui culmine à 1 463 mètres d'altitude. Le Doubs est aussi riche de cours d'eau avec 1 645 kilomètres au total.

Climat

Éloigné de l'influence régulatrice de l'océan, le département possède une forte influence continentale, neige et fortes gelées l'hiver, sécheresses et chaleur l'été ponctués par des pluies pouvant être orageuses.

Tourisme

Le tourisme dans le Doubs est essentiellement familial et en grande partie orienté vers le tourisme rural traditionnel et l'écotourisme ...
Les pôles sportifs privilégient les activités de VTT, de ski de fond, de randonnée pédestre et les activités aquatiques en rivière comme le kayak ou la pêche à la mouche. Le relief karstique offre aussi des opportunités aux amateurs de spéléologie.
Le massif du Jura est enneigé de fin décembre à mi-mars, avec Métabief pour seul station de ski alpin. Beaucoup de communes rurales ont leurs propres infrastructures constituées de petites remontées mécaniques à vocation familiale.

De Sochaux, ville industrielle à Pontarlier, ville frontalière, jadis espagnole, en passant par Besançon, la capitale, ce département regorge de curiosités, de paysages splendides, de monuments remarquables : la Saline royale ou le gouffre de Poudrey, le lac de Saint Point ou le saut du Doubs, le château de Joux ou la citadelle de Besançon. A une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Besançon, un peu à l'écart du village du même nom, le château de Moncley domine la vallée de l'Ognon.

Gastronomie

Amateurs de charcuterie, dans le Doubs, il y a de quoi vous faire plaisir avec notamment les fameuses saucisses de Montbéliard et celles de Morteau...

Spécialités reconnues au delà des frontières régionales, nos deux saucisses sont fabriquées à partir de morceaux choisis du porc, notamment le gras de gorge et la viande rouge... et ensuite, patiemment séchées et fumées dans le traditionnel "tuyé".

La promenade Micaud s'étend sur plus de 3 hectares sur la rive droite du Doubs. Très fleurie, elle comporte 400 arbres parmi lesquels figurent plusieurs spécimens remarquables, comme le magnolia à grandes fleurs, ou encore l'hêtre à feuillage lacinié.
C'est en 1843 que les berges du Doubs ont été aménagées en plein cœur de la ville, offrant à ses habitants un lieu de promenade tranquille et attachant.
Elle conserve un charmant kiosque à musique du XIXème siècle, un bassin et plusieurs sculptures.