Guide de voyage Charente Maritime

Guide de voyage Charente Maritime


Formé par la réunion de l'Aunis au Nord et de la Saintonge au Sud, le département s'étend surtout sur les plaines calcaires et les bas plateaux de sable de l'extrémité Nord-Ouest du Bassin aquitain, et englobe les îles de Ré, Oléron et Aix.
Deuxième département par sa superficie en Poitou-Charentes, il est le seul de la région à disposer d'une vaste façade maritime.

Tourisme

La Charente-Maritime fait partie des départements les plus attractifs de la France, et notamment de la façade atlantique.

Parmi les sites emblématiques de la Charente-Maritime, figurent le vieux-port de La Rochelle, les citadelles de Brouage, Saint-Martin-de-Ré et du Château-d'Oléron, les anciennes fortifications militaires du littoral comme Fort Boyard, Fort Louvois ou encore l'arsenal maritime du xviie siècle de Rochefort, les stations balnéaires de Royan, Fouras et Châtelaillon ou les villages de Talmont-sur-Gironde, Mornac-sur-Seudre, La Flotte et Ars-en-Ré, ces derniers ayant obtenu le label des plus beaux villages de France. Enfin, Saintes, Rochefort et Royan sont classées villes et pays d'art et d'histoire en raison de la concentration de monuments historiques dans les deux premières et de l'architecture des années cinquante pour la dernière.

Plusieurs lieux du département sont inscrits au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco: la citadelle de Saint-Martin-de-Ré, la basilique Saint-Eutrope de Saintes, l'Hôpital des pèlerins de Pons et l'église Saint-Pierre-de-la-Tour d'Aulnay.

Au bout de l’île de Ré, au cœur du Fier d’Ars, se trouve la Réserve Naturelle de Lilleau des Niges, réserve d'oiseaux.

Le Musée Archéologique de Saintes a été installé à côté de l'Arc de triomphe de Germanicus dans d'anciens abattoirs établis au bord de la Charente au XIXème siècle, ce fut un temps une faïencerie. Il présente de remarquables collections de sculptures des Ier et IIème siècles de notre ère.

Gastronomie

Dès le Moyen Age, on trouve trace de la jonchée :lLe nom de ce fromage frais vient des paniers en joncs, au fond duquel le fromage reposait et s'égouttait. C'était en fait une manière d'utiliser le lait caillé alors qu'il n'existait pas de moyens de réfrigération.
Tout le secret réside dans l'utilisation de joncs de marais et d'eau de laurier.